Interview propriétaires : Stéphanie et Thibaud du Moulinage

Thibaud et Stéphanie, les 2 propriétaires du Moulinage – Crédit photo : Le Moulinage

Interview propriétaires :

Stéphanie et Thibaud sont propriétaires de 2 gîtes et 4 chambre d’hôtes en Ardèche dans une bâtisse pleine de charme : le Moulinage. Stéphanie a accepté de répondre à nos questions sur son utilisation des réseaux sociaux dans le quotidien de la gestion locative.

Bonjour Stéphanie, pouvez-vous nous présenter votre activité ?

Nos gîtes et chambres d’hôtes sont tous dans la même bâtisse qui était auparavant un  Moulinage (une ancienne fabrique de fils de ver à soie). Mes beaux-parents ont acheté cette bâtisse il y a 30 ans, et l’ont rénové avec beaucoup de goût et de charme durant toutes ces années. Avec mon conjoint, nous avons repris l’activité familiale de mes beaux-parents en janvier de cette année, il y a donc peu de temps, suite au départ à la retraite de ma belle-mère. La location de gîtes et chambres d’hôtes est alors devenue notre activité principale.

Quelles ont été vos motivations pour vous lancer dans la location saisonnière ?

C’est un petit peu les courants de la vie qui ont fait que quand mes beaux-parents ont arrêté l’activité, tout naturellement ils nous ont proposé cette opportunité. Le cadre est très sympa, la bastide est magnifique, c’est donc vraiment agréable de travailler dans un tel endroit !

Vous êtes présent sur des sites de locations, quels sont les sites qui fonctionnent le mieux pour la promotion de votre logement ?

Pour l’instant les sites qui marchent le plus pour nous, ce sont des sites comme “Pour les vacances”, “Gites de  France” et “Amivac” également.

Pour en venir plus particulièrement à vos actions sur les réseaux sociaux, vous avez donc une page fan sur Facebook, qu’est ce qui vous a motivé à créer une page Facebook ?

On a créé notre page fan en début d’année peu de temps après avoir repris l’activité. Moi et mon conjoint nous sommes d’une nouvelle génération, où les réseaux sociaux sont de plus en plus importants. En conséquence, on s’est dit pourquoi ne pas trouver un nouveau marché, une nouvelle manière de faire de la publicité grâce à ce support. On a voulu “rebooster” tout ce qui était publicité sur Internet, en s’inscrivant dans un premier temps sur beaucoup de sites d’annuaires de location. On s’est ensuite dit pourquoi ne pas essayer aussi sur Facebook. C’est quand même un outil assez simple d’utilisation. Pour vous donner un comparatif, nous avons essayé Twitter qui est beaucoup moins maniable, et à notre avis plus difficile à utiliser.

Parmi vos efforts de communication vous faites régulièrement des promotions, est-ce que Facebook est un bon support pour ce type de publicité ?

Pour l’instant non car la page Facebook n’est pas forcément la page la plus vue. Nous sommes sur beaucoup de sites de locations et pour certains quand je fais une promotion je la relaye aussi sur Facebook. Le retour est assez bon. Nous avons quand même l’espoir que Facebook se développe d’avantage pour la location de vacances dans les quelques mois ou années à venir, pour que nos actions aient plus d’impact. Mais c’est aussi vrai que nous en sommes seulement au début, il y a encore beaucoup à faire !

“Nos gîtes et chambres d’hôtes sont tous dans la même bâtisse qui était auparavant un Moulinage” – Crédit photo : Le Moulinage

En parlant de publicité, avez-vous un lien vers la page Facebook depuis votre site ?

Sur notre site, il n’y a pas à proprement parler de lien vers la page Facebook ou un bouton sur lequel cliquer. C’est effectivement quelque chose que l’on souhaiterait mettre en place. Par contre sur toutes les pages de présentation de nos chambres d’hôtes, il y a l’adresse du lien que l’on peut copier et coller dans une nouvelle fenêtre sur Internet.

Quelle différence faites-vous entre le site Internet du Moulinage et la page Facebook ?

La page Facebook est en quelques sortes un complément de notre site personnel. Comme notre site n’est pas géré par nous même mais par une personne extérieure, on ne peut pas le modifier régulièrement. La page Facebook permet de publier des contenus plus frais, d’actualité. Sur Facebook, nous avons beaucoup plus de photos des gîtes, des lieux, de l’extérieur et puis de tout ce qui est événements de la vie des locations comme l’inauguration des Nocturnes pour la piscine ou les assiettes ardéchoises (ndrl : avec des spécialités de la région).  On partage aussi tout ce qui concerne les événements autour de chez nous. Les  personnes apprécient car ils viennent en vacances en ayant déjà une petite idée de ce qui se passe chez nous et dans la région.

Facebook permet maintenant de retracer l’historique d’une page en signalant les événements clés, utilisez-vous cette méthode pour raconter la vie du gîte ?

Pour l’instant nous n’utilisons pas cette fonctionnalité. Quand je vous disais que Facebook est un outil facile, c’est parce que on peut y mettre des choses assez simples comme des photos, un commentaire une promo ou autre, c’est assez facile. Mais pour maîtriser tous les fonctions de Facebook correctement, ça demande plus de temps.

Pour en revenir au lancement de la page Facebook, le succès a-t-il été rapide ou a t-il nécessité un peu de temps ?

Ce que je trouve important pour évaluer le succès de la page Facebook, c’est le côté statistique. On a accès à cette fonctionnalité que lorsque que l’on a 30 fans, j’ai attendu d’avoir ces 30 fans avec impatience ! Maintenant que je peux consulter les statistiques, je peux dire que ce sont les photos font parler de notre page. Même s’il est encore un peu tôt pour se prononcer, je peux dire que ça a été assez simple au début. Il faut toutefois s’engager à consulter régulièrement la page et à la faire vivre pour qu’elle ne tombe pas dans les oubliettes !

Vous gérer donc quotidiennement votre page Facebook, quel est selon vous le contenu qui rencontre le plus de succès auprès de vos fans ?

C’est vrai que je suis assez connectée sur Facebook, j’y passe au minimum une fois par jour pour actualiser la page. Quand on a fait l’inauguration des Nocturne de la piscine, on a publié des photos qui ont atteint les milliers de vues. Les photos et surtout les jolies photos attirent beaucoup de personnes, tout comme les vidéos, elles sont très importantes !

La suite Tournesol, une des 4 chambres d’hôtes du Moulinage – Crédit photo : Le Moulinage

Quelles sont en général les réactions de vos fans ? Spontanément, participent-ils de manière active à animer la vie de votre page ?

Je dirais que nous avons quelques commentaires. Le plus souvent quand nous avons des liens avec les personnes, on communique par message privé ou par email essentiellement. C’est arrivé une fois que l’on ait eu une demande de réservation via Facebook. Sinon on incite directement les gens à prendre contact par email. Pour le moment on manque encore de recul sur Facebook mais je ne doute pas que cela portera ses fruits sur le long terme. Comme le dit Thibaud, “c’est encore une petite page” ! Je pense que cela aide tout de même les gens lorsqu’ils réservent : ils vont sur notre page pour obtenir une garantie grâce aux commentaires. Ça a le même impact que les avis que l’on reçoit sur Tripadvisor. Très souvent quand les gens arrivent au Moulinage, ils sont déjà au courant de certaines choses qu’ils ne peuvent avoir vues que sur notre page Facebook. Il y a une réelle utilisation même s’il elle est encore difficile à observer de manière concrète.

Est-ce que ces personnes deviennent généralement “fans” avant ou après leur séjour au Moulinage ?

La plupart du temps les gens deviennent fans après être venus. C’est arrivé quelques fois que certains s’abonnent à notre page peu de temps avant de venir. On a intégré dans la signature de nos emails un lien direct pour aller sur la page Facebook. On se rend compte que de plus en plus de gens viennent chez nous et nous disent qu’ils ont vu telle ou telle photo sur Facebook. Cela montre qu’ils sont nombreux à visiter notre page, même s’ils ne deviennent pas fans pour autant. Je pense qu’aujourd’hui il y a une réelle publicité à développer sur Facebook.

Votre page Facebook vous a t-elle ainsi permis de donner plus confiance aux personnes qui souhaitent effectuer une réservation chez vous ?

Je pense que oui. On a par exemple un appareil qui prend des photos sous l’eau que l’on utilise lors des Nocturnes dans la piscine et je publie ensuite les photos sur Facebook, toujours avec la permission des hôtes ! Quand on poste les photos sur la page, les personnes se retrouvent, les partagent, en parle à leurs amis qui de cette manière viennent nous retrouver sur Facebook. On voit vraiment comment est la vie sur place, du coup ça ne fait pas du Moulinage un lieu totalement fermé. Les personnes qui viennent sur notre page Facebook sont beaucoup plus en confiance sur le lieu où elles vont aller en vacances car la page rend possible une communication beaucoup plus humaine.

Les Nocturnes de la piscine – Crédit photo : Le Moulinage

Vous arrive t-il de traduire vos publications dans d’autres langues ?

C’est arrivé une fois, lorsque qu’une personne anglaise est venue séjourner au Moulinage. Elle avait pris de très belles photos qu’elle nous avait ensuite envoyé par email en nous indiquant que nous pouvions les diffuser. Je les ai donc publiées sur notre page Facebook et j’ai alors rédigé la publication en anglais pour que la personne puisse voir que cela lui était adressé. Je ne traduis pas systématiquement les commentaires, mais je le fais au cas par cas. Nous avons  une clientèle à 50 % étrangère : on reçoit assez souvent des belges, des luxembourgeois, des allemands et des néerlandais.

En dehors de vos fans, avec qui interagissez-vous sur Facebook ?

Très peu de temps après avoir créé la page, j’ai essayé de regarder tout ce qu’il y avait autour de nous en terme de tourisme ou d’hébergement pour essayer de faire du partage de liens. J’ai été “aimer” certaines pages pour qu’ils aiment notre page en retour comme “sortir en Ardèche” ou “activités en Ardèche”, des offices de tourisme, etc. Il y a beaucoup d’autres hébergements ou des sites de tourisme dans mon fil d’actualités. De temps en temps, je vais voir une page en particulier et je commente ou j’aime leur publications. Facebook permet de se créer un réseau, avec certains propriétaires on a l’habitude d’aimer mutuellement nos publications.

Parlons maintenant de Twitter, quelle différence faites vous entre Twitter et Facebook ?

Twitter je le vois un peu comme un téléphone portable avec lequel on s’enverrait des sms pour se tenir informé des actualités. Facebook condense à la fois le présent et tout ce qui a été publié comme les photos et les commentaires. On peut interagir et tout le monde peut le voir. A mon avis, en terme de visibilité, Facebook est plus accessible à tous. Par exemple, j’ouvre mon compte personnel et je peux passer très facilement sur la page du Moulinage. Ça me permet d’y aller régulièrement, contrairement à Twitter où je n’ai qu’un compte professionnel pour le Moulinage.

Utilisez-vous Youtube pour la promotion de votre hébergement ?

En réalité, on se rend de plus en plus compte que quand on arrive sur un site internet il est proposé d’ajouter une vidéo en plus des photos dans la description du logement. Pour l’instant nous n’avons aucune vidéo de nos gîtes et chambres d’hôtes, mais la prochaine étape si on devait passer aux vidéos ce serait Youtube sans hésiter.

La terrasse où les hôtes peuvent prendre le petit-déjeuner – Crédit photo : Le Moulinage

Pour finir, pensez-vous avec le recul que vous auriez du faire des choses différemment pour promouvoir vos logements ?

Avec le recul, je pense que comme nous sommes moins à l’aise avec Twitter, nous n’aurions pas forcément du créer un compte immédiatement. Maintenant que celui-ci existe, nous allons le garder, mais ça nous a demandé du travail pour rien, alors que Facebook est un outil à exploiter encore plus pour nous ! On constate que d’autres actions fonctionnent bien : on est par exemple sur 31 annuaires de location. On a beaucoup développé cet aspect qui permet d’apparaître dans les résultats de recherche et de multiplier les manières de nous trouver. Nous ne connaissons pas encore l’ensemble des réseaux sociaux car ce n’est pas notre métier, mais nous savons que cela tend à se développer et nous restons informé pour ne pas manquer cette opportunité !

Merci beaucoup à vous deux d’avoir accepté cette interview !

Avec plaisir !

Pour en savoir plus sur le moulinage, venez visiter sa page Facebook !

Le Moulinage : gîtes et chambres d’hôtes

Envie de lire plus de témoignages et d’interview propriétaires ? Rendez-vous sur notre rubrique “Interviews” !

Créez un site personnalisé avec Homeloc

2 total comments on this postSubmit yours
  1. Bonjour Homeloc!

    Merci pour votre interview et l’intérêt que vous avez porté au Moulinage.
    C’est une excellente idée de donner la parole aux propriétaires des chambres d’hôtes. On retrouve dans vos article le côté humain et vivant des locations BnB.

    Au plaisir de lire vos futurs articles,

    Stéphanie et Thibaud

    • Avec grand plaisir ! Merci à vous de nous avoir accordé cet interview. L’aspect humain est en effet fondamental pour les B&B, Chambres d’hôtes et Gîtes !
      En vous souhaitant un calendrier de réservations complet pour les mois à venir ;-)

2 total pingbacks on this post
Submit your comment

Please enter your name

Your name is required

Please enter a valid email address

An email address is required

Please enter your message

Le Mag Homeloc © 2014 All Rights Reserved

le magazine dédié à la location côté propriétaires !

Theme by WPShower

Powered by WordPress