Comment bien fixer le loyer de sa location de vacances ?

Lorsqu’il faut décider de fixer le loyer de sa location de vacances, difficile de savoir si l’on propose un prix trop haut ou trop bas. Trouver le prix idéal qui saura convaincre le locataire peut s’avérer être un véritable casse-tête ! Doit-on accepter de brader son bien ? Quels critères font la différence et ajoutent de la plus-value ? Peut-on fixer le loyer de sa location de vacances selon plusieurs tarifs ? Tous ces éléments doivent entrer en compte dans le processus de décision du prix.

Quels critères d’influence pour fixer le loyer de la location de vacances ?

Le Lieu où est situé la location :

Le département ou la région dans lesquels est située votre location sont des éléments déterminant du prix. Les régions qui attirent le plus de touristes peuvent effectivement appliquer des tarifs plus élevés en raison de la forte demande.

L’environnement géographique du logement :

Mer, montagne, campagne, ou ville : la localisation de l’hébergement influence la décision du vacancier et donc sa propension à y consacrer un budget conséquent. Sachez mettre l’environnement avoisinant le logement en valeur pour justifier son prix.

Le type de bien :

Selon que vous proposiez une maison, un chalet, une villa, un appartement, un mobil-home ou un hébergement atypique, le loyer sera différent. Généralement, plus le bien est attractif et soigné, plus son prix sera élevé

La capacité du logement :

Un logement pouvant accueillir de nombreux vacanciers pourra être loué assez cher. Toutefois pour des lieux pouvant accueillir de 4 à 6 personnes, il est souvent plus difficile de déterminer le prix. En effet dans ce cas de figure les locataires sont souvent tous membres d’une seule famille qui ne pourra pas partager les charges de la location comme le feraient des amis ou des couples d’amis partant ensemble en vacances. Cette configuration demande donc de fixer le loyer de sa location de vacances à un prix à la fois abordable pour les locataires et rentable pour le propriétaire.

La période de l’année :

Enfin, le prix peut évoluer selon la saison : un chalet à la montagne sera par exemple plus prisé l’hiver que l’été. Attention toutefois à ne pas pratiquer une fourchette de prix trop large.

Enfin certains atouts supplémentaires du logement peuvent accroître fortement la valeur perçue par les locataires potentiels et donc le prix proposé : une piscine, un jardin, une magnifique vue, un hébergement de très haut standing. Toutefois, d’autres éléments comme l’équipement du logement ou l’électroménager, qui sont pourtant importants aux yeux des vacanciers ne justifient pas une hausse du prix, car ils sont considérés comme nécessaires et non optionnels. 

Fixer le loyer de sa location de vacances : les étapes de définition du prix

La première étape consiste à faire le point sur toutes les charges liées à la la location afin de connaître combien cela vous coûte. Calculez les coûts financiers (montant du remboursement du crédit, des intérêts), les taxes (taxe foncière, taxe d’habitation, taxe de séjour), les charges liées au logement (charges de copropriété, assurances, consommation d’énergie, abonnements téléphoniques, Internet et télévision) et enfin les dépenses liées à l’entretien (travaux, salaires des prestataires). Une fois ce montant évalué, vous pouvez estimer le loyer minimum au dessus duquel vous devrez proposer votre hébergement pour ne pas le louer à perte.

Dans un second temps, il est utile de définir les dates auxquelles sera mis à disposition le logement. Le nombre de semaines et les périodes de l’année feront varier le prix de la location. Réfléchissez aux disponibilités et calculez si cela vous permet de rentrer dans vos frais, en tenant compte de la variation des prix selon les hautes et basse saisons. N’oubliez pas aussi de penser au taux de remplissage, la probabilité de louer votre logement sera plus forte pendant la haute saison que pendant les périodes creuses. Comptez une marge de quelques semaines pendant lesquelles le logement risque éventuellement de ne pas être loué.

Enfin, une fois vos propres objectifs fixés, il est intéressant de se comparer avec la concurrence. Consultez les sites d’annonce de location à la recherche d’annonce similaire à la votre et vérifiez comment se situe votre prix. Il peut être astucieux de se positionner juste en dessous du prix du marché. De la même manière, des promotions en fin de saison ou des prix pour récompenser les locataires fidèles peuvent être de bonnes manières d’effectuer des réservations avec un prix attractif. Pour finir, fixez toujours vos prix avant le début de la saison (en janvier pour la saison d’été, et avant septembre pour celle d’hiver) et ne les augmentez jamais pendant cette période. Vous pouvez cependant les modifiez à la hausse l’année suivante.

Si vous avez d’autres bonnes astuces pour fixer le prix de votre location n’hésitez pas à les partager !

 

Maud

Maud, de formation en Communication et Marketing, s’occupe chez Homeloc de la rédaction d’articles sur tous les thèmes touchant à la location de vacances et participe aussi à la communication sur les réseaux sociaux. Passionnée par les voyages elle s’intéresse de près au secteur du tourisme.

Le Mag Homeloc © 2017 All Rights Reserved

le magazine dédié à la location côté propriétaires !

Theme by WPShower

Powered by WordPress